Rémy Barché

Parallèlement à sa formation en arts du spectacle à l’université Bordeaux III, Rémy Barché monte La Semeuse de Fabrice Melquiot et Fairy Queen de Olivier Cadiot. Il réalise un spectacle acoustique à partir de 4.48 psychose de Sarah Kane dans le cadre du festival Novart. En 2005, il intègre l’École Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg, section mise en scène. Il travaille avec Stéphane Braunschweig, Krystian Lupa, Bernard Sobel, Frédéric Fisbach… Il monte Le Cas Blanche-Neige d’Howard Barker et réalise une adaptation de Cris et chuchotements d’Ingmar Bergman pour son spec- tacle de fin d’études.
À sa sortie en 2008, il assiste Ludovic Lagarde pour Un nid pour quoi faire d’Olivier Cadiot (CDDB Lorient, Festival Avignon, Comédie de Reims…) ainsi que Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma pour L’Affaire de la rue de Lourcine d’Eugène Labiche (Théâtre de la Cité Internationale, Maison de la Culture d’Amiens…).
De 2009 à 2012, il est metteur en scène associé au Festival Les Nuits de Joux (Haut-Doubs) où il met en scène La Tempête de Shakespeare (été 2009), Am- phitryon de Kleist (été 2010), Hamlet de Shakespeare (été 2011) et La Cam- pagne de Martin Crimp (été 2012).
En 2011, il crée une première version de La Ville de Martin Crimp, présentée au 104 et au Studio-Théâtre de Vitry, ainsi que Blanc, triptyque de pièces courtes de Tennessee Williams présenté au Théâtre de la Loge à Paris (automne 2011). En 2013, il devient metteur en scène associé à la Comédie de Reims. Avec un collectif d’acteurs qu’il constitue, il crée de nombreux spectacles et participe à la réalisation de projets d’action culturelle à Reims et dans la région Grand Est. À l’automne 2013, il crée une nouvelle version de La Ville de Martin Crimp, spectacle repris en 2014 à La Colline-Théâtre National (Paris) et en tournée. En 2014, il crée Le Ciel Mon amour Ma proie mourante, de Werner Schwab. En 2015, il met en scène La Folle Journée ou le Mariage de Figaro, de Beau- marchais. Ce spectacle est repris au cours de la saison 2016/2017 à Reims et pour une quarantaine de dates dans toute la France.
En 2017, il crée La Truite, de Baptiste Amann, pièce écrite spécialement pour lui et les acteurs avec lesquels il travaille. Ce spectacle est repris à Théâtre Ouvert à Paris en mars/avril 2018, et en tournée lors des saisons 2018/2019 et 2019/2020.
En 2015, il crée la compagnie Moon Palace, dont le premier projet est pré- senté en 2018 à la Comédie de Reims, au Théâtre de la Ville à Paris et au Théâtre Dijon-Bourgogne-CDN. Il s’agit d’une mise en scène de Le Traitement, de Martin Crimp, précédé de Messager de l’amour, texte inédit du même auteur. Les deux prochains projets de la compagnie sont : une mise en scène de Te Reposer, monologue écrit par Azilys Tanneau (création prévue en 2019/2020), et la réalisation d’une Comédie Musicale en collaboration avec l’auteur Baptiste Amann et la chanteuse Juliette Armanet. En association avec la compagnie O’Brother et Nova Villa (structure jeune public), la compagnie développe le projet La Cabane aux Histoires, dispositif itinérant à destination du jeune public. Depuis 2012, il monte régulièrement des formes légères faites pour tourner hors-les-murs. Les Boulingrin de Courteline en 2012, Play House de Martin Crimp en 2013, Les présidentes de Werner Schwab en 2014, Deter’ de Baptiste Amann (commande passée à l’auteur pour un public de lycéens) et L’Amant d’Harold Pinter (spectacle en appartement) en 2015, Stoning Mary de debbie tucker green en 2016 (spectacle réalisé avec les élèves du TNS), Messager de l’amour de Martin Crimp en 2018. En mai 2018, en collaboration avec la compagnie Les Brigands, il met en scène Les P’tites Michu, opérette d’André Messager, à l’opéra de Nantes. Ce spectacle est présenté au Théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet à Paris en juin 2018 et tourne les deux saisons suivantes (Angers, Reims, Caen…). Il montera une autre opérette d’André Messager, Coups de Roulis, au cours de la saison 2020/2021.
Depuis 2009, il intervient régulièrement dans des écoles de théâtre, notamment au Théâtre National de Strasbourg, dans la classe de la Comédie de Reims et à l’École Régionale d’Acteurs de Cannes. Avec les élèves, il monte souvent des spectacles basés sur des textes contemporains : Extermination du peuple de Werner Schwab (CR 2011), L’épreuve du feu de Magnus Dahlström (ERAC 2011), Dans la république du bonheur de Martin Crimp (CR 2013), Les Fondamentaux de Baptiste Amann (CR 2015), Stoning Mary de debbie tucker green (TNS 2016), Coeur Bleu de Caryl Churchill (ERAC 2016).
En 2018, il intègre le comité de lecture du Théâtre National de Strasbourg.
Au cours de la saison 2018/2019, il intervient au Studio Théâtre d’Asnières pour réaliser une mise en espace de Ceux qui se sont évaporés de l’autrice québécoise Rebecca Déraspe, pour le Festival Jamais Lu à Théâtre Ouvert. Il encadre les projets des élèves metteurs en scène au TNS. Il met en scène le spectacle de sortie des élèves de la classe de la Comédie de Reims sur un texte spécialement commandé à Baptiste Amann. Il monte également Fake de Claudine Galéa, dans le cadre du programme « Education et proximité » porté par la Comédie de Reims, le Théâtre de la Colline et le TNS.

Avec Fabien Joubert, il conçoit La Cabane aux histoires, dont il réalise les deux  premiers volets en 2018 et en 2019. Un troisième volet est en cours de création. Il mettra aussi en scène la création 2021 de la O’Brother Company.